Historique du

lechenail.ca - lechenail.com - lechenail.net - lechenail.org

 

Administration
Bienvenue ! Login
«Regarde ce que je vois!»
Le Carillon, mercredi 13 février 2008

«Regarde ce que je vois!»
par martin.brunette@eap.on.ca


À la suite des commentaires d’un observateur, Jeannine St-Amour (sur la photo) a décidé de modifier le thème de cette peinture. Elle porte aujourd’hui le nom de Christmas frenzy (folies de Noël). On peu y apercevoir des gens se faisant la guerre des cadeaux.
«Regarde ce que je vois!» Voilà un des commentaires qu’aime entendre l’artiste peintre, Jeannine St-Amour, qui se spécialise depuis quelques temps à l’aquarelle. Les œuvres de cette dernière sont actuellement en exposition au Centre culturel Le Chenail.

Son art est abstrait, mais laisse également place au concret. Parmi la panoplie de couleurs chaotiquement disposées peuvent nous apparaître des formes, des personnages, des paysages réels et imaginaires.

«C’est un plaisir pour moi que d’écouter les commentaires des gens qui regardent mes toiles. Chaque personne a sa propre interprétation d’une seule peinture», a confié Mme St-Amour.

Celle-ci est originaire de Chambly, au Québec, et demeure actuellement à Vankleek Hill. Dès son jeune âge, Jeannine a toujours éprouvé une admiration pour la peinture alors qu’elle s’amusait à peindre avec ses sœurs.

C’est en 1986 que Jeannine entreprend sérieusement sa carrière d’artiste-peintre en s’initiant à la peinture à l’huile. Cinq ans plus tard, Mme St-Amour remporte le deuxième prix lors du Cumberland Arts and Crafts Annual Juried Show. Plus d’une centaine d’artistes y ont participé.

Quelques années plus tard, Jeannine travaillera sir commande alors que ses œuvres font partie de collections privées ou de corporations dans la région de l’est de l’Ontario, Ottawa. Ses œuvres peuvent également être admirées à Paris!

Après avoir connu un succès respectable avec ses peintures à l’huile, aujourd’hui, Jeannine explore le côté abstrait de la peinture.

«J’ai reproduit beaucoup d’animaux entre autres lorsque je travaillais sur commande. Maintenant, je ne veux pas reproduire ni imiter ce qui existe déjà. Avec l’abstrait, je veux créer de nouvelles formes, des endroits inexistants. Je ne veux pas gouverner ce que les gens voient», a souligné Mme St-Amour.

Certaines personnes ont déjà une opinion sur l’art abstrait. Tel était le cas de la secrétaire du Centre culturel Le Chenail, Sergine Gauthier. «Lorsqu’on m’a annoncé que les œuvres à être exposé exploiteraient l’abstrait, immédiatement j’imaginais un gâchis de couleurs ne comportant aucune signification. Après avoir regardé les œuvres de Jeannine de près et de loin, j’ai identifié plusieurs objets, animaux et paysages et j’en découvre d’autres chaque jour», a confié Mme Gauthier.

Il s’agit en fait de l’objectif premier de l’artiste. «Je ne voulais pas avoir de l’abstrait où on n’y voit rien. Lorsqu’une peinture ne dit rien, elle n’est pas affichée», a affirmé Jeannine St-Amour.

L’invitation, et du même coup, le défi est lancé à la population à venir faire ressortir le concret de l’abstrait. Les œuvres de Jeannine St-Amour seront en exposition et en vente au Centre culturel jusqu’au 29 février.

 Télécharger cet article au format PDF
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.