Historique du

lechenail.ca - lechenail.com - lechenail.net - lechenail.org

 

Administration
Bienvenue ! Login
COMMUNIQUÉ DE L'ASSEMBLÉE DE LA FRANCOPHONIE DE L'ONTARIO


Vendredi 21 septembre 2007

L’ASSEMBLÉE DE LA FRANCOPHONIE DE L’ONTARIO (AFO) ESTIME LA COMMUNAUTÉ FRANCO-ONTARIENNE DÉSAVANTAGÉE PAR LE SYSTÈME ÉLECTORAL DE REPRÉSENTATION PROPORTIONNELLE MIXTE (RPM) ET RECOMMANDE SON REJET

Ottawa, le 21 septembre 2007 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) estime que la communauté franco-ontarienne serait désavantagée par le système électoral de représentation proportionnelle mixte (RMP) et recommande son rejet. «Trop peu d’informations sont disponibles au sujet des impacts de ce système électoral sur la participation démocratique des francophones», déclare Mariette Carrier-Fraser, présidente de l’AFO.

L’AFO considère que la diminution du nombre de circonscriptions électorales et le fait que les partis politiques dressent eux-mêmes leur choix de candidats pour la nomination de « députés de listes » est nuisible à la participation au processus démocratique des francophones. « Si nous regardons les résultats des élections de 1985 jusqu’au présent, nous remarquons que les francophones sont avantagés lorsque le nombre de circonscriptions électorales est plus élevé, avance madame Carrier-Fraser.

De plus, d’expliquer madame Carrier-Fraser, l’influence des électeurs sur les partis politiques est négligeable. «Je crains que laisser à la discrétion des partis politiques le choix de bien représenter les francophones sur leur liste de candidats est n’est pas gage de certitude, ajoute-t-elle. Tous les députés à l’Assemblée législative doivent être redevables à leurs électeurs, non à leur parti et son chef», souligne la présidente de l’AFO.

«Dans l’histoire, les franco-ontariens ont dû se battre auprès d’une instance décisionnelle – le gouvernement - pour faire reconnaître leurs droits, de dire Mariette Carrier-Fraser. Avec l’entrée des partis politiques sur l’échiquier électoral, nous devrons exercer de l’influence sur plusieurs fronts : le gouvernement et tous les partis politiques. Compte tenu du manque de ressources financières et humaines au sein des organismes communautaires francophones, leur imposer en plus le fardeau du démarchage politique soutenu auprès de tous les partis n’est pas réaliste.»

Les défenseurs de la RPM plaident que des courants de pensée qui ne sont pas actuellement représentés à Queen’s Park le seraient davantage. Cela n’est pas le cas en ce qui concerne l’Ontario. Au cours des 20 dernières années, aucun parti autre les trois principaux partis n’a franchi le seuil de 3 % des intentions du vote populaire dans l’ensemble de la province.

«Demandons à l’Assemblée des citoyens de l’Ontario ainsi qu’au gouvernement d’entreprendre des études d’impact de ce système électoral sur les groupes minoritaires avant de le soumettre à un référendum, conclut Mariette Carrier-Fraser. Lorsque nous aurons toutes les données en main, nous pourrons revoir notre appui à une option de changement.»

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) est un organisme provincial sans but lucratif. L’AFO concerte la collectivité francophone de la province pour remplir son mandat de voix politique de l’Ontario français.

Pour de plus amples renseignements :
Madeleine Faucher, directrice des communications
Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO)
communication@afo.franco.ca
www.afo.franco.ca
Téléphone : (613) 744-6649, poste 2
Cellulaire : (613) 222-5352
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.