Historique du

lechenail.ca - lechenail.com - lechenail.net - lechenail.org

 

Administration
Bienvenue ! Login
Flash Info de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario
FLASH INFO

Volume 2, no. 4

FLASH INFO vous est envoyé électroniquement afin de vous tenir à l'affût des activités de l’AFO et de ses membres et de vous informer au sujet de divers dossiers d’actualité. Tous les FLASH INFO seront archivés sur le site Web http://www.afo.franco.ca/

JUILLET 2007


NOUVELLE DIRECTION GÉNÉRALE

La présidente de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Mariette Carrier-Fraser, est heureuse d’annoncer la nomination de Manon Henrie-Cadieux au poste de directrice générale de l’AFO.

«Madame Henrie-Cadieux assumait le poste de gestionnaire, Division des services en français, à la ville d’Ottawa. Elle possède une connaissance approfondie des enjeux liés à la prestation des services en français, explique Mariette Carrier-Fraser. Son dévouement à la cause de la francophonie est bien connu et elle saura représenter l’AFO avec professionnalisme,» ajoute-t-elle.

«Je suis ravie d’accepter ce nouveau défi à ce stade de ma carrière, affirme Manon Henrie-Cadieux. J’estime qu’en travaillant ensemble, nous obtiendrons des résultats dont nous pourrons être fiers, des résultats concrets et structurants, poursuit-elle.»

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario souhaite donc la bienvenue à Manon Henrie-Cadieux dans ses nouvelles fonctions, qu’elle assumera dès le 20 août.

LE FORUM COMMUNAUTAIRE 2007 – UN SUCCÈS MOBILISATEUR


L’AFO a tenu, les 30, 31 mai et 1er juin 2007 à Ottawa, son 2e Forum communautaire sous le thème Se mobiliser pour mieux agir.

Plus de 175 francophones et francophiles, venant des cinq régions de l’Ontario, se sont rassemblés pour se pencher sur des enjeux aussi variés que la gouvernance, l’intégration de nouveaux arrivants, l’appartenance à une collectivité et le rôle des secteurs dans le fonctionnement de l’AFO. Regroupés quelques fois par secteurs, d’autres fois par régions, les participants et participantes ont développé vingt-sept recommandations qui ont été déposées à l’Assemblée générale annuelle le 1er juin.

Le Conseil d’administration étudiera ces recommandations à l’occasion de sa prochaine réunion et les intègrera en tenant compte du plan stratégique. Les recommandations sont affichées sur le site Web de l’AFO au www.afo.franco.ca/afo/documents/recommandations_final_afo.pdf. Un compte rendu du Forum sera bientôt affiché sur le site Web de l’AFO.

Lors de la soirée gala, l’AFO a honoré trois nouveaux membres pour leur dévouement à la cause de la francophonie. Ces nouveaux membres d’honneur sont : MM. Jean Comtois, Maxim Jean-Louis et Simon Lalande.


BILAN DES RÉALISATIONS – Assemblée générale annuelle

À l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de l’AFO du 1er juin 2007, la présidente a fait un bilan des réalisations de l’AFO au cours de sa première année d’existence. Vous pouvez consulter sa présentation dans le Rapport annuel 2006 de l’AFO en ligne au www.afo.franco.ca/afo/documents/AFO-RapportAnnuel.pdf.

Moins d’un mois après son élection le 10 juin 2006, le Conseil d’administration se réunissait pour la première de trois sessions afin d’arrêter un plan stratégique biennal pour l’organisme. Un plan opérationnel et un plan de communication ont suivi et l’Assemblée de la francophonie prenait son envol.

Le Conseil d’administration a retenu deux axes de développement : le développement organisationnel et l’action politique.

Sur le plan organisationnel, l’AFO a, entre autres :
  • adopté sa structure opérationnelle et recruté son équipe de gestionnaires;

  • conçu et élaboré des outils de communication afin de mieux soutenir le Conseil d’administration dans la réalisation de sa vision;

  • exploité diverses sources de financement pour atteindre des revenus globaux de 907 844 $;

  • révisé son Règlement administratif afin de mieux encadrer la gouvernance de l’organisme;

  • conclu un partenariat avec la Table féministe francophone de concertation provinciale de l’Ontario et l’ACFO de Sudbury qui aidera les organismes du secteur du développement communautaire à se positionner au sein de la nouvelle dynamique de représentation et de décision ; et

  • tenu des consultations dans toutes les régions de la province pour renforcer sa présence active en région et contribuer au développement d’une synergie régionale et provinciale.
Sur le plan politique, l’AFO a participé à plusieurs activités sur les scènes nationale, provinciale et municipale. Entre autres, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario :
  • a tissé des liens avec l’Office des affaires francophones, notamment sur le dossier du Commissariat sur les services en français;

  • a travaillé de pair avec la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et certains organismes ontariens dans le dossier de la Politique du Québec en matière de soutien à la francophonie canadienne;

  • a participé au dossier sur la réforme électorale en Ontario en soumettant un document de réflexion et en intervenant tout au cours des consultations de l’Assemblée des citoyens afin de représenter les intérêts de la francophonie de l’Ontario;

  • a soumis un mémoire au comité directeur du Sommet des communautés francophones et acadiennes;

  • s’est prononcée sur plusieurs dossiers stratégiques tels que la nomination du Commissaire aux langues officielles, les rapports du Commissaire, le Commissariat sur les services en français, le Programme de contestation judiciaire, les coupures budgétaires effectuées par le gouvernement canadien;

  • a collaboré avec les organismes membres de la FCFA du Canada à promouvoir la mise en place de mesures positives à la suite des récents amendements à la Loi sur les langues officielles;

  • a participé aux consultations du gouvernement de l’Ontario sur la santé, TFO, l’immigration et les besoins des personnes handicapées;

  • a participé aux consultations du gouvernement canadien sur le plan quinquennal de Citoyenneté et immigration Canada ; le développement économique (Industrie Canada); la dualité linguistique et les communautés de langues officielles en milieu minoritaire (Patrimoine canadien);

  • a co-présidé le Cercle de collaboration pour établir les priorités stratégiques pour le développement de la communauté.
LE SOMMET DE LA FRANCOPHONIE

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario ainsi que 32 autres organismes influents ont signé la déclaration émise à la conclusion du Sommet des communautés francophones et acadiennes qui s’est déroulé les 1,2 et 3 juin 2007. Vous pouvez consulter la déclaration en entier au www.fcfa.ca/home/index.cfm?id=363

Plus de 750 leaders de la francophonie canadienne se sont réunis, les 1,2 et 3 juin sur le campus de l’université d’Ottawa, dans le but d’élaborer un plan qui favorisera le développement des francophones en milieu minoritaire. Cette initiative historique était organisée par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

L’objectif était de définir, par le biais d’échanges en chantier, un projet de société pour les 10 prochaines années. Ces échanges permettaient également de déterminer par quels moyens les communautés francophones parviendraient à mettre en oeuvre ce plan d’action. À la conclusion du Sommet, 33 organismes étaient invités à signer une déclaration à quatre volets. Les organismes :
  1. s’engagent à travailler de concert afin de doter, avant la fin de 2007, les communautés francophones et acadiennes d’un plan stratégique communautaire qui reflète et concrétise les orientations issues du Sommet;

  2. s’engagent à mettre en oeuvre, dans le respect des mandats de chacun, ce plan stratégique communautaire au cours des 10 prochaines années;

  3. sollicitent la participation et le soutien des gouvernements du Canada, des provinces et des territoires, des municipalités et de leurs institutions dans la mise en oeuvre du plan stratégique communautaire;

  4. font appel à la société canadienne afin qu’elle accueille positivement la contribution des communautés francophones et acadiennes à l’essor du Canada.
Dans chaque numéro de Flash Info, nous tentons de vous transmettre des nouvelles sur un des 14 secteurs du développement de la francophonie. Dans ce numéro, le secteur de l’Éducation a retenu notre attention.

SECTEUR ÉDUCATION
A. UNE ÉCOLE À NOTRE IMAGE


Les recommandations de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) visant à améliorer le système d’éducation de langue française de la province sont détaillées dans le document Une école à notre image.

L’AEFO profitera de la campagne électorale ontarienne pour mettre de l’avant ces recommandations. Les revendications de l’AEFO s’articulent autour de quatre axes :
  1. recruter et retenir les élèves dans les écoles de langue française en leur offrant un éventail plus complet de cours dispensés par des enseignantes et des enseignants qualifiés ;

  2. fournir au personnel enseignant et aux travailleuses et travailleurs de l’éducation la formation et les ressources nécessaires pour relever les défis particuliers de l’école de langue française en milieu minoritaire ;

  3. inscrire l’école de langue française dans un continuum de services en français en Ontario ;

  4. promouvoir l’apport de l’école de langue française à la société ontarienne et la réussite des élèves qui la fréquentent.
Vous pouvez consulter le document complet au www.aefo.on.ca.

B. BILAN 2006-2007 ET PRIORITÉS 2007-2008 POUR L’ÉDUCATION EN LANGUE FRANÇAISE

Dominic Giroux, sous-ministre adjoint, Éducation en langue française et administration de l’éducation a fait l’envoi aux personnes oeuvrant dans le milieu scolaire en langue française d’un document faisant le bilan de 2006-2007 et établissant les priorités 2007-2008 dans le domaine de l’éducation en langue française.

Dans le bilan 2006-2007, on y trouve des « conditions gagnantes » pour atteindre les trois objectifs-clés du ministère :
  1. améliorer la réussite des élèves;

  2. réduire les écarts au niveau du rendement; et

  3. accroître la confiance du public;
ainsi que les trois résultats visés par la Politique d’aménagement linguistique (PAL) :
  1. développer chez les élèves des compétences en communication orale afin de maximiser leur apprentissage et leur construction identitaire;

  2. développer la capacité du personnel scolaire d’oeuvrer en milieu minoritaire; et

  3. accroître le recrutement et la rétention des élèves afin de contribuer à la vitalité des écoles et des communautés de langue française en Ontario.
Les conditions gagnantes identifiées par le sous-ministre adjoint sont : une visée commune, des acteurs clés rassemblés, un engagement du gouvernement envers l’éducation de langue française, des ressources financières adéquates et une capacité locale accrue en place.

Les créneaux prioritaires en 2007-2008 sont les suivants :
  1. mettre en oeuvre les recommandations récentes du Groupe de travail permanent, notamment celles portant sur l’admission, l’accueil, l’accompagnement, la communication dans les écoles de langue française;

  2. marquer les progrès mesurables selon les indicateurs de rendement pour la Réussite des élèves/Apprentissage jusqu’à l’age de 18 ans;

  3. suivre les retombées des investissements à l’appui de l’apprentissage électronique et du choix de cours au secondaire; et

  4. accroître la capacité du ministère de la Formation, des Collèges et des Universités pour favoriser le continuum de l’apprentissage en langue française.
C. NOUVEAUX INVESTISSEMENTS DANS LE POSTSECONDAIRE FRANCOPHONE

En juillet, le ministère de la Formation et des collèges et universités a annoncé une nouvelle série d’investissements dans le postsecondaire francophone. Ce soutien financier s’adresse aux étudiants du postsecondaire qui suivent des programmes dans les collèges et universités de la province. Cette annonce du gouvernement provincial représente un investissement de 5,7 millions $, soit une hausse de 38 % par rapport à 2003-2004. La principale utilité de ces fonds sera de financer des programmes d’établissements qui améliorent l’accès des francophones à l’éducation en français.

Sur un plan global, cet investissement supplémentaire porte à 57,7 millions $ - selon les données de 2006-2007 – l’investissement total du gouvernement ontarien en terme de soutien aux établissements postsecondaires francophones.

En 2007-2008, l'investissement provincial total dans l'éducation postsecondaire en langue française sera au moins égal au soutien fourni l'année dernière. En tenant compte des fonds qui seront affectés par le gouvernement fédéral au cours des deux prochaines années dans le cadre du Programme des langues officielles dans l'enseignement, le soutien spécialisé total fourni par les paliers fédéral et provincial aux collèges de langue française et aux universités bilingues en 2007-2008 s'élèvera à au moins 68,6 millions $ - une augmentation du soutien annuel d'environ 40 % par rapport à 2003-2004.

RÉFORME ÉLECTORALE - LE GOUVERNEMENT DE L’ONTARIO ANNONCE LA QUESTION RÉFÉRENDAIRE

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé la question qui sera posée aux Ontariens et Ontariennes dans un référendum historique sur la réforme électorale. Le référendum se tiendra la même journée que les élections provinciales, le 10 octobre prochain. La question figurera sur un bulletin de vote distinct de celui utilisé pour les élections.

La question est la suivante :
«Quel système électoral l'Ontario devrait-il utiliser pour élire les députés provinciaux à l’Assemblée législative?
  • L’actuel système électoral (système de la majorité relative) ou

  • l’autre système électoral proposé par l’Assemblée des citoyens (système de représentation proportionnelle mixte).»
Une campagne d’information sera entreprise par le directeur général des élections avant la tenue du référendum sur la réforme électorale. La campagne sera neutre et n’affichera aucune opinion politique. Son but sera de renseigner la population au sujet du référendum et de lui faire connaître les possibilités à l’étude. À cet effet, Élections Ontario annonce des occasions d’emploi comme agents et agentes de ressources pour le référendum. Ce sont des postes à contrat, d’une durée de trois mois, rémunérés à 17 $/heure. Élections Ontario recherche des personnes expérimentées dans chaque circonscription électorale. Pour de plus amples renseignements sur les exigences des postes, consultez le lien suivant :
www.electionsontario.on.ca/

On se rappellera que l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a présenté un document de réflexion à occasion de la tenue de consultations publiques le 11 janvier 2007 recommandant le maintien du système actuel.

VALORISATION DU CAPITAL HUMAIN – Un projet de transfert de connaissances en milieu rural

Récemment, l’Union culturelle des Franco-Ontariennes (UCF♀) a reçu une importante subvention pour vérifier un modèle de formation adapté aux besoins des milieux ruraux francophones. Le projet, mené en partenariat avec l’Union des cultivateurs franco-ontariens, a été lancé officiellement en juin. L’organisme est présentement en phase de promotion de ce projet. Le défi : démontrer qu’un projet de transfert de connaissances peut rendre de grands services au développement rural chez les francophones de l’Ontario.

Vos réponses à un sondage placé sur le site web de ce projet sont sollicitées. Le questionnaire touche les besoins en formation des francophones vivant loin des grands centres. Quinze minutes de votre temps, voilà une bonne action pour obtenir des services en français. D’ici le 15 août, faites-vite! Consultez le lien http://valorisationcapitalhumain.ca

D’ici la mi-septembre, une quinzaine de personnes issues des communautés visées par le projet seront recherchées pour discuter des résultats du sondage en groupe de travail. Le profil des personnes recherchées est le suivant : une personne au service de la communauté, qui connaît le métier d’agriculteur, qui produit des aliments, qui s’intéresse à la formation pour les francophones, qui a été impliquée récemment dans le domaine des affaires et qui croit dans le dynamisme des régions rurales. Faites connaître votre intérêt : info@valorisationcapitalhumain.ca

L’Union culturelle des Franco-Ontariennes et l’Union des cultivateurs mènent ce projet conjointement avec le ministère des Ressources humaines et Développement social Canada pour le milieu rural francophone en Ontario.

LE SYMPOSIUM SUR LES LANGUES OFFICIELLES

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario organise, en partenariat avec Patrimoine canadien, le Symposium sur les langues officielles les 23 et 24 octobre à Ottawa. Pour plus de détails, vous pourrez consultez sous peu le site Web de l’AFO.

RENCONTRE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Le Conseil d’administration de l’AFO tiendra sa première réunion les 21 et 22 août prochain à Ottawa.

DEVENEZ MEMBRES DE L’AFO DÈS AUJOURD’HUI!

Vous pouvez adhérer, comme membre individuel, associatif ou institutionnel, en visitant la page d’information sur les membres et en complétant le formulaire d’adhésion électronique au lien suivant :
www.afo.franco.ca/.

Pour toutes questions concernant l’adhésion, veuillez communiquer avec l’AFO par courriel à membre@afo.franco.ca ou par téléphone au (613) 744-6649, poste 3.
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.